Daniel Renaud


Daniel Renaud.Daniel Renaud.

Sculpture unique en pierre d'albâtre

Né en 1964, c’est aux Îles-de-la-Madeleine qu’il a grandit. Daniel Renaud est de ceux dont l’œuvre tout autant que l’existence portent le sceau béni de leur terre natale. En effet, pour cet enfant de mer, de coquillages et de caps, le monde et les choses prennent la couleur de ses Îles bercées de vent et la saveur de l’air salin. En plus de son héritage madelinot, Daniel reçoit de son père menuisier un cadeau de grande valeur. En effet, du travail de son père, il retiendra dès l’enfance qu’il est possible de donner aux choses les formes qu’elles prennent dans notre imaginaire.

Très tôt, le goût de Daniel pour la création l’amène à parfaire ses connaissances artistiques. Il étudie le dessin, la peinture, l’aquarelle et la sculpture de bas relief. Quelques années plus tard, il découvre son univers artistique dans la pierre d’albâtre. C’est ainsi que la poussière et les copeaux de bois se mélangent bientôt à la poussière de pierre dans l’atelier paternel. D’exposition en exposition, il ne cesse depuis de s’illustrer pour sa façon magique de réveiller l’âme de ses belles îles.

Reconnue pour sa grande variété de couleurs, la pierre d’albâtre des Îles-de-la-Madeleine est véritablement la source de création de l’artiste. Plus colorée, plus opaque que celle d’Italie, on ne la retrouve nulle part ailleurs.

Lorsqu’il s’exécute et procède à la réalisation d’une pièce, l’artiste écoute le message de la pierre. Celle-ci, dit-il, lui révèle les lignes, des courants et des marées. Sans prétention mais avec beaucoup de conviction, rarement à grand coup de brisure, il retire doucement poussière de pierre sur poussière de pierre pour faire naître son œuvre.

Dans ses œuvres, situées à mi-chemin entre le figuratif et le stylisé, Daniel Renaud demeure présent et actuel. En même temps qu’il apprivoise la simplicité, l’artiste étonne par la richesse de ses créations et nous livre un peu des trésors que la mer a enfouis dans la pierre.